De quelle manière rénover son conduit de cheminée ? Combien coûte en moyenne la rénovation annuelle d'un conduit de cheminée ? Nombreux sont les particuliers à s’être questionné sur la valeur ajoutée même du tubage de cheminée. Afin de rénover son conduit de cheminée à moindres frais, voici quelques astuces à prendre en considération pour réaliser, de manière professionnelle, le tubage de conduit de cheminée.

Outre le chemisage de cheminée, il est conseillé, avant de réaliser le tubage de cheminée, de ramoner la cheminée, même si cela a été fait il y a peu. Cela permet d’assainir le tube et d’éviter les risques de feux de cheminée ou d’incendies. Ensuite, il est recommandé d’introduire la gaine à l’intérieur du conduit, de réaliser le gonflage de la chaussette par injection de vapeur d’eau et d’ajuster la gaine. Le séchage de la gaine peut varier selon la taille et le diamètre.

Pourquoi cette opération de rénovation de cheminée permet-elle aux ménages de réaliser une économie conséquente ? Rénover son conduit permet de réaliser des économies car il n’est pas nécessaire de détruire son installation existante, ce qui peut s'avérer être un investissement onéreux. De plus, la pose d’une gaine de cheminée souple est rapide, donc diminuera le coût de la main d'œuvre.

Par ailleurs, la rénovation de cheminée permet une réduction d’impôts selon le type et le montant des travaux effectués. En cas de remplacement d’un matériel de chauffage au bois existant, le crédit d’impôts s’élève à 40% du montant des dépenses, hors pose. Néanmoins, seuls les appareils vraiment performants ouvrent droit au crédit d’impôts comme les chauffages et les chaudières. Afin de bénéficier de ce crédit d’impôt, le matériel doit être installé par un professionnel et se trouver, bien entendu, dans la résidence principale du contribuable.